Une loi xénophobe et antisociale, non à la Loi sur l’immigration et l’asile

À l’heure où l’idéologie fasciste et l’extrême droite paradent et s’ancrent profondément dans notre paysage politique, La CNT appelle à lutter contre toutes les formes de racisme et de discriminations. Nous devons refuser les discours fascistes, islamophobes, antisémites, et nationalistes. Nous nous opposons à la loi Darmanin fondée sur la stigmatisation des personnes migrantes, assimilées à des délinquant·es ou des criminel·les.

l’extrême droite au pouvoir, non à la loi immigration !

L’extrême droite est bien au pouvoir en France. La préférence nationale élevée en étendard. Vouloir vivre en France est maintenant un crime. Fuir la pauvreté ou la guerre est donc interdit.

Nous ne sommes néanmoins pas résignés, de cette société-là, on n’en veut pas !

Personne n’est illégal ! No one is illegal !

Seiches-sur-le-Loir, grève au bureau de poste, mépris de la direction

Mercredi 29 novembre, 90 % du personnel titulaire du bureau de poste de Seiches-sur-le-Loir était en grève. Le personnel réclame de meilleures conditions de travail, l’embauche de personnels en CDI, et la remise ne place des tournées supprimées ainsi qu’une meilleure considération et un changement de méthodes de l’équipe managériale.

Les réactions de la direction ne se sont pas fait attendre :  au lieu d’entamer un dialogue avec le personnel en grève, elle a envoyé la gendarmerie aux grévistes qui s’étaient installés sur le parking du bureau de poste. Les forces de l’ordre n’ont constaté aucune entrave à la circulation et au droit du travail.

Et le pire , elle a fait couvrir les positions de tous les grévistes par du personnel remplaçant (venus du département et limitrophes) et ce afin de briser la grève !

Ce qui n’a fait qu’attiser les braises de la contestation.

L’ensemble des organisations syndicales étaient réunis, ainsi que le personnel organisé en assemblée de grève. Le personnel n’a pas dit son dernier mot : La lutte se poursuivra !

La CNT 49 soutient les camarades grévistes engagé.es dans la lutte.

La paix maintenant, Palestine libre !

À la CNT 49, nous avons appris avec soulagement le cessez-le-feu à Gaza. Mais ce soulagement, c’est immédiatement transformé en colère, 4 jours seulement !

Quatre petits jours pour échanger des otages et des prisonniers et puis recommencer à tuer sans discontinuer. Lire et entendre tous les dirigeants du monde se féliciter d’une telle « victoire » nous rend malade.

Les fachos de Netanyahou vont pouvoir fourbir leurs armes et se remettre à tuer dès ce délai passé. Quant au Hamas islamiste et fasciste, il va pouvoir instrumentaliser cette pause pour laisser croire aux palestiniens-ennes qu’il se soucie de leur sort.

Les gouvernements impérialiste, autoritaire, fasciste, essayent de faire croire au monde qu’ils œuvrent pour la paix tout en armant, finançant et soutenant les deux belligérants. Le peuple de Palestine est bien seul, coincé entre une occupation génocidaire et un pouvoir autoritaire qu’il soit du Hamas ou du Fatah !

Les peuples de Palestine, et d’Israël ont droit à la paix. Renverser les gouvernants des deux pays est une priorité. Instaurer une démocratie directe sur les deux territoires, proclamer un état de Palestine viable, est la seule façon d’arriver à la paix.

Pas de guerre entre les peuples, guerre sociale contre le capital !

Manifestation vendredi 24 novembre, 17 h 30, Mairie d’Angers.

Manifestations contre les violences sexistes et sexuelles

Les syndicats CNT du Maine-et-Loire appellent à se joindre à l’ordre de mobilisation du collectif du 8 mars samedi 25 novembre.

Nous faisons le constat que les grands discours du gouvernement illibéral, « plus jamais ça » ne sont que du vent ! Les violences envers les femmes, les minorités sexuelle, sont toujours pas prises en compte avec sérieux par les autorités. Quoi de plus normal quand ce même gouvernement défend une idéologie nationaliste, et masculiniste ? Une idée de société ou le plus fort a toujours raison !

A nous toutes et tous d’organiser la riposte pour une société solidaire, juste, égalitaire, multi-ethnique, et sans violences !

Rendez-vous, samedi 25 novembre, 16h devant la Mairie d’Angers.

Fête de soutien CNT vs People & Baby

Fête de soutien à la lutte de la CNT contre People & Baby depuis 14 ans !

16h – OUVERTURE DES PORTES

17h – PROJECTION-DÉBAT
QUAND LES FEMMES ONT PRIS LA COLERE
de Soazig Chappedelaine et René Vautier, en présence de Moïra Chappedelaine-Vautier
Documentaire — 1977 — 71 min — Tourné en 16 mm — Couleur — Version restaurée

À Couëron, en Loire-Atlantique, une usine métallurgique dépendant du trust Pechiney-Ugine-Kuhman est en grève. Pour marquer leur solidarité avec leurs maris grévistes, des femmes de travailleurs envahissent le bureau du directeur et obtiennent en deux heures ce qu’on leur refusait depuis des mois. Mais la direction porte plainte et douze d’entre elles sont inculpées pour séquestration. La mobilisation s’élargit. Le film donne à voir l’émergence d’une prise de conscience collective, à la fois féministe et ouvrière.

https://www.festival-cannes.com/f/quand-les-femmes-ont-pris-la-colere/

19h – CONCERTS
JULIE COLERE
Punk musette du 93
http://www.juliecolere.com/

RENÉ BINAMÉ
Punk frou frou
https://biname.bandcamp.com/

LOS TRES PUNTOS
Ska punk
https://www.lostrespuntos.com/

DUBAMIX
Dub rouge et noir
http://www.dubamix.net

—————————-

PRIX LIBRE
16h-00h

Buvette et restauration sur place

En soutien à la lutte de la CNT contre People & Baby. Plus d’infos et cagnotte en ligne : https://www.cotizup.com/cnt

Evénement organisé par la CNT Région Parisienne

Le capital réprime les travailleurs-euses du textile au Bangladesh

Image d’illustration – Wikipedia

Depuis plusieurs semaine les ouvriers-eres du textile du Bangladesh sont en grève pour exiger un meilleur salaire. Ils/elles réclament 23.000 takas (208 euros) minimum par mois. Quatre fois plus que ce qu’ils et elles sont payés-es actuellement. Les travailleurs-euses du textile bloquent plusieurs usines et mènent des manifestations quotidienne. La réponse du gouvernement capitaliste est la même que partout dans le monde, LA RÉPRESSION. Quatre camarades sont déjà morts et des centaines blessés.

La CNT 49 apporte son plein soutien aux travailleurs-euses du textile du Bangladesh, et pointe du doigt la responsabilité des entreprises Levi’s, Zara, H&M et des autres dans cette répression. Les vautours du capital font fabriqués à bas coût par des travailleurs-euses exploités leur vêtements qu’ils revendent en maximisant leurs marges aux travailleurs-euses pauvres du monde entier.

Pas de paix entre les classes, guerre sociale contre le capital !

Stoppons le massacre à Gaza, pour une paix juste, pour la Palestine

L’association France Palestine Solidarité (AFPS49) appelle les Angevins à se rassembler samedi 28 octobre à 15 heures, place du Ralliement à Angers. La CNT 49 appelle a rejoindre le rassemblement.

Pour la paix entre les peuples, justice et respect des droits du peuple palestinien

Publié le samedi 14 octobre 2023

Personne ne peut se réjouir de la guerre et des mort·es qu’elle produit. On ne peut que comprendre la douleur des proches des victimes civiles israéliennes qui éprouvent cette horreur.

Nous la comprenons car nous pleurons, aux côtés de nos camarades palestinien·es, les 230 victimes des colons ou de l’armée d’occupation en 2023, le millier de morts et plus de 5000 blessé·es palestinien·es depuis ce week-end.

Nous la comprenons car nous n’oublions pas les 4900 prisonnier·es politiques palestinien·nes, dont beaucoup subissent des mauvais traitements ou de la torture. Parmi elles et eux, plus de 1 000, dont 5 enfants, sont des prisonnier·es administratifs, incarcéré·es sans jugement et sans espoir de sortie.
La vie des Palestiniens et de Palestiniennes est rythmée par les drames de la colonisation, de l’occupation et d’une politique d’apartheid.

Les destructions de villages en 1948 se sont poursuivies par les destructions incessantes de maisons palestiniennes, comme à Silwan près de Jérusalem et dans le reste des territoires occupés, ainsi que l’expulsion de toujours plus de Palestiniennes et Palestiniens de leurs terres. Les droits des réfugié.e.s, et notamment le droit au retour, reconnu par l’ONU, continuent à être bafoués.
De plus en plus de terres sont colonisées, réduisant à peau de chagrin le territoire sous autorité palestinienne, morcelé en plusieurs enclaves par des murs de séparation. Les terres agricoles sont réquisitionnées ; participer aux récoltes, c’est prendre le risque de se faire lyncher par des colons. Les enfants sur le chemin de l’école sont pourchassé·es, humilié·es. Ces derniers mois, il ne se passe pas une semaine sans qu’un ou plusieurs palestiniens soient tués par l’armée israélienne dans les territoires occupés.
Le quotidien du peuple palestinien est un enfer produit par un État raciste, ségrégationniste, criminel et bafouant le droit international. Cette réalité est pire encore pour la population de Gaza, (un des territoires les plus densément peuplé au monde, constitué essentiellement de réfugiés de 1948) qui subit un blocus depuis 15 ans. Un symbole de la vie à Gaza : 87 % de l’eau y est non-potable. Enfermée dans cette prison à ciel ouvert, la population tente de survivre, et ce sous des bombardements réguliers de l’armée israélienne ces dernières années.

Quel espoir reste-il aux Palestiniennes et Palestiniens ?

L’offensive militaire du Hamas doit être comprise dans ce contexte et cette perspective. Nous ne partageons clairement pas son projet de société. Mais cela ne doit pas nous empêcher de reconnaître le droit légitime des Palestinien·es à se défendre et résister contre la colonisation et l’occupation, pour leur autodétermination et leur liberté.
L’ensemble des gouvernements israéliens sont responsables de cette situation, avec la complicité des puissances de ce monde, comme la France. Et du côté palestinien, l’Autorité palestinienne, corrompue, ne cesse de collaborer avec l’occupant.
Ce week-end, des civil·es israélien·nes ont été touché·es par les combats. Dans une société où tout le monde fait un service militaire en armes, avec des missions visant à opprimer la population palestinienne, il est difficile d’espérer que la société civile israélienne reconnaisse la responsabilité de ses dirigeants. Espérons que les Refuzniks et les quelques opposant·es israélien·nes à la colonisation soient enfin entendus. C’est l’un des espoirs de paix.

La réponse militaire implacable, qui ne fait sans nul doute que commencer, s’abat sur l’ensemble de la population palestinienne, comme a l’habitude de le faire l’État israélien. Des bombardements incessants dans la bande de Gaza, des centaines de mort·es et milliers de blessé·es, des hôpitaux et équipes médicales ciblées. Dans l’impossibilité de fuir, la population sera dans les jours qui viennent sous blocus complet, sans eau, sans électricité, sans gaz. Dans le reste des territoires occupés la majorité des déplacements sont bloqués, et les provisions dans certains villages ne tiendront pas plus d’une semaine.

De nombreux États réaffirment leur soutien à Israël, sans questionner la situation coloniale, dont pour beaucoup sont complices.

Tant que cette cécité volontaire devant tant d’injustice, tant que ce refus de reconnaître au peuple palestinien tout droit et notamment celui à l’autodétermination se poursuivront, tant que la réalité des populations sera niée et déformée, aucune solution juste ne pourra émerger car on ne s’appuie pas sur le mensonge.

La CNT-F forte de son soutien sans faille aux luttes de décolonisation et d’émancipation se tiendra toujours du côté des faibles face aux puissants et réaffirme le droit à l’autodétermination des peuples.

La solidarité internationale au peuple palestinien contre la colonisation et l’occupation sera à renforcer d’autant plus aujourd’hui.

« ولا بديل, لا بديل عن تقرير المصير »
« Il n’y a pas d’alternative à l’autodétermination »

CNT, Secrétariat International

https://international.cnt-f.org/Pour-la-paix-entre-les-peuples-justice-et-respect-des-droits-du-peuple-palestinien.html

L’état attaque l’AVENIR de Brest