Posts Tagged ‘Grève générale’

Soutien à la Kanaky contre l’État colonisateur

vendredi, mai 17th, 2024
Manifestation du 13 mai 2024. Photo: FLNKS

Le projet de loi constitutionnelle modifiant le corps électoral de la Nouvelle-Calédonie expose une nouvelle fois l’autoritarisme du Président de la République et de ses soutiens. Cette modification des règles électorales pour l’élection du Congrès de Nouvelle-Calédonie n’a qu’un objectif: maintenir à tout prix ce territoire sous contrôle de la France. C’est un projet néo-colonial qui nie le droit à l’autodétermination du peuple Kanak et à l’auto-gouvernance de la Nouvelle-Calédonie. Le but étant de donner le droit de vote aux élections des trois provinces Néo-Calédonienne à des métropolitains pour faire pencher la balance du côté de la France.

Pour nous, CNT 49, si l’objectif était celui du droit pour toutes et tous les résidents-es en France de pouvoir voter, alors l’État devrait accorder selon « ses critères » le droit de vote à l’ensemble des gens vivant en France depuis « x années ». Ce n’est évidemment pas le cas. Le gouvernement français et une partie des politiques Calédoniens sont hypocrites, seuls leurs intérêts économiques prime et non l’égalité des droits. La volonté de grand remplacement par les anciens colons et les nouveaux habitants venus de France attirés par le nickel depuis 1960 est évidente.

Le gouvernement porte seul la responsabilité des violences, des destructions, des blessés et des morts dans ces violences qu’il a lui-même déclenché par sa volonté toute puissante de passer en force sans aucune concertation des populations locales.

Nous revendiquons et exigeons :

– le droit de vote pour tous les étrangers en France ;

– la libération et l’abandon des poursuites pour les inculpés des mobilisations en cours ;

– des actions de solidarité ici en France contre les deux projets de loi et en solidarité au mouvement actuel en Kanaky ;

Non au tri social dans l’éducation

samedi, mai 11th, 2024

Obéir ou réfléchir, subir ou agir, nos choix sont clairs et révolutionnaires !


Les travailleuses et travailleurs de l’éducation de la CNT n’ont pas la moindre intention d’assister sans réagir à la mutation de l’Éducation nationale en machine à broyer la jeunesse à coup de SNU, d’uniforme, de Marseillaise et de compétition scolaire.

Les travailleuses et travailleurs de l’éducation de la CNT ne comptent en aucun cas collaborer à la mise en œuvre de ce programme réactionnaire et démagogique à rebours des valeurs émancipatrices et égalitaires d’un service public d’éducation populaire.

Les travailleurs et travailleuses de l’éducation de la CNT seront en grève et souffleront sur les braises autant qu’il le faudra pour rallumer l’espoir et réduire en cendre l’école capitaliste et le monde qui l’a engendrée.

Pour un 1er mai révolutionnaire !

samedi, avril 27th, 2024
Gravure de 1886 parue dans le journal Harper’s Weekly représentant le drame de Haymarket Square.

La journée internationale des travailleurs-euses (1er mai), est une journée de lutte du mouvement ouvrier instaurée par la IIe Internationale en 1889. L’occasion pour le monde ouvrier du monde entier de manifester ensemble contre le capital et leurs guerres !

(suite…)

Réaction révolutionnaire face à la compétition scolaire

dimanche, avril 7th, 2024

Obéir ou réfléchir, subir ou agir, nos choix sont clairs et révolutionnaires !


Les travailleuses et travailleurs de l’éducation de la CNT n’ont pas la moindre intention d’assister sans réagir à la mutation de l’Éducation nationale en machine à broyer la jeunesse à coup de SNU, d’uniforme, de Marseillaise et de compétition scolaire.

Les travailleuses et travailleurs de l’éducation de la CNT ne comptent en aucun cas collaborer à la mise en œuvre de ce programme réactionnaire et démagogique à rebours des valeurs émancipatrices et égalitaires d’un service public d’éducation populaire.

Les travailleurs et travailleuses de l’éducation de la CNT seront en grève et souffleront sur les braises autant qu’il le faudra pour rallumer l’espoir et réduire en cendre l’école capitaliste et le monde qui l’a engendrée.

Le tri social c’est non ! Nous voulons des moyens !

mercredi, mars 27th, 2024

La CNT du Maine-et-Loire appellent à se joindre à l’ordre de mobilisation du 2 avril dans l’éducation nationale. Pour nous c’est non au tri social !

19 mars, les services publics en lutte !

vendredi, mars 15th, 2024

Les syndicats CNT du Maine-et-Loire appellent à se joindre à l’ordre de mobilisation du 19 mars dans la fonction publique.

Non à cette école, oui à l’éducation populaire

jeudi, février 22nd, 2024

Les syndicats du Maine-et-Loire de la CNT s’opposent totalement au Pacte Enseignant, au SNU, à l’uniforme à l’école, au choc des savoirs, et toutes autres réformes réactionnaires de l’éducation nationale.

Pour nous l’école doit être émancipatrice et démocratique, gratuite. Nous croyons en l’égalité des chances réelle et non à une école qui fait le trie pour le patronat. L’école n’est pas une réserve de main d’œuvre pour les patrons. Nous rejetons le formatage des élèves en « bon petit soldat du capitalisme ». Nous rejetons également la militarisation de la société par le SNU et l’uniforme. Vos guerres ne sont pas nos guerres.

Obéir ou réfléchir, subir ou agir : nos choix sont clairs et révolutionnaires !

Les travailleuses et travailleurs de l’éducation de la CNT n’ont pas la moindre intention d’assister sans réagir à la mutation de l’Éducation nationale en machine à broyer la jeunesse à coup de SNU, d’uniforme, de Marseillaise et de compétition scolaire.

Les travailleuses et travailleurs de l’éducation de la CNT ne comptent en aucun cas collaborer à la mise en œuvre de ce programme réactionnaire et démagogique à rebours des valeurs émancipatrices et égalitaires d’un service public d’éducation populaire.

Les travailleurs et travailleuses de l’éducation de la CNT seront en grève et souffleront sur les braises autant qu’il le faudra pour rallumer l’espoir et réduire en cendre l’école capitaliste et le monde qui l’a engendrée.

https://www.mapetition.org/non-choc-savoirs/

Seiches-sur-le-Loir, grève au bureau de poste, mépris de la direction

jeudi, novembre 30th, 2023

Mercredi 29 novembre, 90 % du personnel titulaire du bureau de poste de Seiches-sur-le-Loir était en grève. Le personnel réclame de meilleures conditions de travail, l’embauche de personnels en CDI, et la remise ne place des tournées supprimées ainsi qu’une meilleure considération et un changement de méthodes de l’équipe managériale.

Les réactions de la direction ne se sont pas fait attendre :  au lieu d’entamer un dialogue avec le personnel en grève, elle a envoyé la gendarmerie aux grévistes qui s’étaient installés sur le parking du bureau de poste. Les forces de l’ordre n’ont constaté aucune entrave à la circulation et au droit du travail.

Et le pire , elle a fait couvrir les positions de tous les grévistes par du personnel remplaçant (venus du département et limitrophes) et ce afin de briser la grève !

Ce qui n’a fait qu’attiser les braises de la contestation.

L’ensemble des organisations syndicales étaient réunis, ainsi que le personnel organisé en assemblée de grève. Le personnel n’a pas dit son dernier mot : La lutte se poursuivra !

La CNT 49 soutient les camarades grévistes engagé.es dans la lutte.

Fête de soutien CNT vs People & Baby

mercredi, novembre 22nd, 2023

Fête de soutien à la lutte de la CNT contre People & Baby depuis 14 ans !

16h – OUVERTURE DES PORTES

17h – PROJECTION-DÉBAT
QUAND LES FEMMES ONT PRIS LA COLERE
de Soazig Chappedelaine et René Vautier, en présence de Moïra Chappedelaine-Vautier
Documentaire — 1977 — 71 min — Tourné en 16 mm — Couleur — Version restaurée

À Couëron, en Loire-Atlantique, une usine métallurgique dépendant du trust Pechiney-Ugine-Kuhman est en grève. Pour marquer leur solidarité avec leurs maris grévistes, des femmes de travailleurs envahissent le bureau du directeur et obtiennent en deux heures ce qu’on leur refusait depuis des mois. Mais la direction porte plainte et douze d’entre elles sont inculpées pour séquestration. La mobilisation s’élargit. Le film donne à voir l’émergence d’une prise de conscience collective, à la fois féministe et ouvrière.

https://www.festival-cannes.com/f/quand-les-femmes-ont-pris-la-colere/

19h – CONCERTS
JULIE COLERE
Punk musette du 93
http://www.juliecolere.com/

RENÉ BINAMÉ
Punk frou frou
https://biname.bandcamp.com/

LOS TRES PUNTOS
Ska punk
https://www.lostrespuntos.com/

DUBAMIX
Dub rouge et noir
http://www.dubamix.net

—————————-

PRIX LIBRE
16h-00h

Buvette et restauration sur place

En soutien à la lutte de la CNT contre People & Baby. Plus d’infos et cagnotte en ligne : https://www.cotizup.com/cnt

Evénement organisé par la CNT Région Parisienne

Le capital réprime les travailleurs-euses du textile au Bangladesh

dimanche, novembre 12th, 2023
Image d’illustration – Wikipedia

Depuis plusieurs semaine les ouvriers-eres du textile du Bangladesh sont en grève pour exiger un meilleur salaire. Ils/elles réclament 23.000 takas (208 euros) minimum par mois. Quatre fois plus que ce qu’ils et elles sont payés-es actuellement. Les travailleurs-euses du textile bloquent plusieurs usines et mènent des manifestations quotidienne. La réponse du gouvernement capitaliste est la même que partout dans le monde, LA RÉPRESSION. Quatre camarades sont déjà morts et des centaines blessés.

La CNT 49 apporte son plein soutien aux travailleurs-euses du textile du Bangladesh, et pointe du doigt la responsabilité des entreprises Levi’s, Zara, H&M et des autres dans cette répression. Les vautours du capital font fabriqués à bas coût par des travailleurs-euses exploités leur vêtements qu’ils revendent en maximisant leurs marges aux travailleurs-euses pauvres du monde entier.

Pas de paix entre les classes, guerre sociale contre le capital !