Posts Tagged ‘Grève’

Non au tri social dans l’éducation

samedi, mai 11th, 2024

Obéir ou réfléchir, subir ou agir, nos choix sont clairs et révolutionnaires !


Les travailleuses et travailleurs de l’éducation de la CNT n’ont pas la moindre intention d’assister sans réagir à la mutation de l’Éducation nationale en machine à broyer la jeunesse à coup de SNU, d’uniforme, de Marseillaise et de compétition scolaire.

Les travailleuses et travailleurs de l’éducation de la CNT ne comptent en aucun cas collaborer à la mise en œuvre de ce programme réactionnaire et démagogique à rebours des valeurs émancipatrices et égalitaires d’un service public d’éducation populaire.

Les travailleurs et travailleuses de l’éducation de la CNT seront en grève et souffleront sur les braises autant qu’il le faudra pour rallumer l’espoir et réduire en cendre l’école capitaliste et le monde qui l’a engendrée.

Pour un 1er mai révolutionnaire !

samedi, avril 27th, 2024
Gravure de 1886 parue dans le journal Harper’s Weekly représentant le drame de Haymarket Square.

La journée internationale des travailleurs-euses (1er mai), est une journée de lutte du mouvement ouvrier instaurée par la IIe Internationale en 1889. L’occasion pour le monde ouvrier du monde entier de manifester ensemble contre le capital et leurs guerres !

(suite…)

Réaction révolutionnaire face à la compétition scolaire

dimanche, avril 7th, 2024

Obéir ou réfléchir, subir ou agir, nos choix sont clairs et révolutionnaires !


Les travailleuses et travailleurs de l’éducation de la CNT n’ont pas la moindre intention d’assister sans réagir à la mutation de l’Éducation nationale en machine à broyer la jeunesse à coup de SNU, d’uniforme, de Marseillaise et de compétition scolaire.

Les travailleuses et travailleurs de l’éducation de la CNT ne comptent en aucun cas collaborer à la mise en œuvre de ce programme réactionnaire et démagogique à rebours des valeurs émancipatrices et égalitaires d’un service public d’éducation populaire.

Les travailleurs et travailleuses de l’éducation de la CNT seront en grève et souffleront sur les braises autant qu’il le faudra pour rallumer l’espoir et réduire en cendre l’école capitaliste et le monde qui l’a engendrée.

Le tri social c’est non ! Nous voulons des moyens !

mercredi, mars 27th, 2024

La CNT du Maine-et-Loire appellent à se joindre à l’ordre de mobilisation du 2 avril dans l’éducation nationale. Pour nous c’est non au tri social !

19 mars, les services publics en lutte !

vendredi, mars 15th, 2024

Les syndicats CNT du Maine-et-Loire appellent à se joindre à l’ordre de mobilisation du 19 mars dans la fonction publique.

Vent de révolte à la mairie de Saint Barthélemy d’Anjou

jeudi, mars 14th, 2024

La CNT 49 apporte son soutien aux agents municipaux de la ville de Saint Barthélémy d’Anjou en grève depuis lundi 11 mars. Les travailleurs-euses réclament des augmentations de salaires et le paiement des primes pour les contractuelles. Un mouvement social de cette ampleur, inédit dans cette commune sur fond de dégradation des services publics.

photo: Courrier de l’Ouest

Contre le patriarcat et les masculinistes

lundi, mars 4th, 2024

la Confédération national du travail du Maine-et-Loire, appelle ses adhérents-es, sympathisants-es à se mettre en grève. Ainsi qu’a rejoindre la manifestation le 8 mars prochain.

La situation des femmes dans le monde empire, guerres, négations de leurs droits, prédations. La France n’est pas épargnée. Nous disons que cela suffit, le temps de la riposte est venu.

• La CNT exprime toute sa solidarité avec les femmes et les luttes féministes du monde entier, fruit de plus d’un siècle de mobilisation initié par Theresa Serber Malkiel et les mouvements féministes socialistes du début du XXᵉ siècle.

• La CNT exige l’égalité sociale réelle, la fin des discriminations liées au genre au travail comme dans toutes les sphères de la société et que cesse le refoulement de nos camarades exilées fuyant guerres, misère et dérèglement climatique.

• La CNT soutien les initiatives d’organisation des femmes sur leur lieu de travail et en dehors, sans patron, sans patronne, sans machiste et sans récupération par des mouvements réformistes cherchant le compromis quitte à laisser nos camarades sur le bord du chemin. Nous ne voulons pas d’aménagements du système patriarcal, nous voulons son abolition et, avec lui, la fin du capitalisme et du sexisme.

Seiches-sur-le-Loir, grève au bureau de poste, mépris de la direction

jeudi, novembre 30th, 2023

Mercredi 29 novembre, 90 % du personnel titulaire du bureau de poste de Seiches-sur-le-Loir était en grève. Le personnel réclame de meilleures conditions de travail, l’embauche de personnels en CDI, et la remise ne place des tournées supprimées ainsi qu’une meilleure considération et un changement de méthodes de l’équipe managériale.

Les réactions de la direction ne se sont pas fait attendre :  au lieu d’entamer un dialogue avec le personnel en grève, elle a envoyé la gendarmerie aux grévistes qui s’étaient installés sur le parking du bureau de poste. Les forces de l’ordre n’ont constaté aucune entrave à la circulation et au droit du travail.

Et le pire , elle a fait couvrir les positions de tous les grévistes par du personnel remplaçant (venus du département et limitrophes) et ce afin de briser la grève !

Ce qui n’a fait qu’attiser les braises de la contestation.

L’ensemble des organisations syndicales étaient réunis, ainsi que le personnel organisé en assemblée de grève. Le personnel n’a pas dit son dernier mot : La lutte se poursuivra !

La CNT 49 soutient les camarades grévistes engagé.es dans la lutte.

Le capital réprime les travailleurs-euses du textile au Bangladesh

dimanche, novembre 12th, 2023
Image d’illustration – Wikipedia

Depuis plusieurs semaine les ouvriers-eres du textile du Bangladesh sont en grève pour exiger un meilleur salaire. Ils/elles réclament 23.000 takas (208 euros) minimum par mois. Quatre fois plus que ce qu’ils et elles sont payés-es actuellement. Les travailleurs-euses du textile bloquent plusieurs usines et mènent des manifestations quotidienne. La réponse du gouvernement capitaliste est la même que partout dans le monde, LA RÉPRESSION. Quatre camarades sont déjà morts et des centaines blessés.

La CNT 49 apporte son plein soutien aux travailleurs-euses du textile du Bangladesh, et pointe du doigt la responsabilité des entreprises Levi’s, Zara, H&M et des autres dans cette répression. Les vautours du capital font fabriqués à bas coût par des travailleurs-euses exploités leur vêtements qu’ils revendent en maximisant leurs marges aux travailleurs-euses pauvres du monde entier.

Pas de paix entre les classes, guerre sociale contre le capital !

Entretenir le feu de la contestation, grève le 6 juin

lundi, mai 8th, 2023

Le 1er mai 2023 a été révolutionnaire, la preuve par la répression que le pouvoir a lancé ce même jour. M Macron et son gouvernement sont toujours déconnectés de la réalité, poussés par les marchés financiers. La démocratie, c’est eux, le reste ce ne sont que des écolo-terroristes, des gauchistes qui aiment le chaos.

M Macron invite tout de même les organisations syndicales à discuter « le travail », mais sur quelle base ? Certainement celle qui mène le monde, contrat zéro heure, flexibilité, travaillez plus pour gagner plus, moins de service public.

La preuve par les annonces du « pacte » dans l’éducation nationale, ou encore la réforme du lycée professionnel : renforcer la garderie du MEDEF et former la main d’œuvre corvéable du patronat. Obliger les bénéficiaires du RSA à faire des stages en entreprise toutes les semaines pour toucher leurs maigres subsides. De la main d’œuvre gratuite, le MEDEF en a rêvé, Macron la fait !

La CNT 49 est déjà mobilisée pour refuser ce néo-libéralisme dans l’école de nos enfants et contre les plus précaires, ainsi que contre toutes les régressions sociales partout en France et dans le Monde.

Nous appelons nos adhérants-es, nos sympathisants-es à se mobiliser partout ou cela est nécessaire pour soutenir le mouvement social, ainsi que préparer et rejoindre la journée de mobilisation nationale du 6 juin prochain.

Nous vous invitons nombreux à venir à la fête de la CNT 44 le samedi 13 mai à partir de 14 h à Rezé (44). Au programme, discussions, concerts, restauration, en soutien à la caisse de grève et à l’anti-répression.

Révolution, expropriation, autogestion !